Nage Libre® soutient Océan Protection.

Pour soutenir l’association, Nage Libre®a créé un T-Shirt collector. Pour chaque unité vendue, la marque reversera 10€ à Océan Protection.

Maître-nageur sauveteur, formateur secouriste, pratiquant de body-surf, Jérôme Chiclet est devenu président de l’association qu’il a fondée en avril 2018.

  • « J’observe la dégradation de la qualité de l’eau… Les micro-plastiques constituent une pollution sournoise car peu visible. » 

A 46 ans, Jérôme Chiclet, qui mène des actions citoyennes pour la protection du littoral, de la mer et de l’océan depuis 2012, veut fédérer « du monde et des moyens pour lutter contre la pollution des plastiques. » Sa première priorité : l’enfance et la jeunesse, par l’éducation. « Dans le cadre de l’école, nous avons imaginé la Team des petits ambassadeurs d’Océan Protection. Pour en faire partie, il suffit de venir à l’école avec une gourde et non une bouteille plastique, un gâteau maison et non une compote sur-emballée pour un gouter éco-citoyen. »

Plogging et éco-citoyenneté

Parmi les leviers utilisés par cette association montpelliéraine, les activité sportives et culturelles sur fond d’éco-citoyenneté comme le « plogging », comprendre une course ludique avec ramassage de déchets sur la plage.

  • « Nous organisons aussi des actions collectives de nettoyage de plage et de dépollutions de sites naturels. Pour ces actions, les déchets sont collectés dans des sacs en papier et notre partenariat avec l’association ReSeaclons, portées par l’Institut marin du Grau-du Roi, permet de tout réunir dans des sacs dédiés, constitués de vieilles bâches publicitaires. L’ensemble est ensuite transformé en petits pots. »

Soirée à thèmes, films documentaires et débats sur les questions environnementales, apéros et repas partagés 0 déchet, les actions sont multiples :

  • « A l’école, au collège, au lycée et auprès des étudiants, nous abordons les conséquences de la présence du plastique dans l’océan, pour la faune mais aussi pour l’homme. L’objectif est d’informer. Promouvoir des gestes simples pour agir. »

La rencontre avec son ancien formateur et fondateur de Nage Libre®, Vincent Argillier, a rapidement abouti :

  • « Nous avons rapidement partagé notre point de vue sur l’écocitoyenneté. Lui développe sa marque, labélisée GOTS, un label auquel je suis sensible. De son côté, il a voulu nous soutenir en créant cette ligne Océan Protection. »